Équipe

Formateurs et Superviseurs partenaires (ARCA, ANTIGONE, CIPM), la sécurité du projet avec une mise en œuvre et une supervision in situ.

Chercheurs pour l’évaluation du programme (Université de Tours -France, ULG -Belgique, Milan)

Coordinateur général, créateur du modèle et du programme : Erwan DIEU /ARCA

Projet implanté dans les services/pratiques correctionnels avec le grand soutien et la convention initiale (Direction de l’Administration Pénitentiaire, PLAT, France). 

Erwan Dieu

Contact

Il est criminologue (Master Criminologie, Université de Liège, Belgique) et docteur en Psychologie (Psycho-criminologie, Université de Rennes 2, France). Il est praticien EMDR-Europe et officiellement formé en consultant EMDR. Il est actuellement directeur général du Service de criminologie (ARCA) en France, en accord avec les ministères. Il apporte le maximaliste Justice Restauratrice en France, EMDR pour la psychothérapie en criminologie et GLM pour la réhabilitation. Il est le contact français officiel de Good Lives Model sur le site international de GLM et un référentiel national sur la justice réparatrice pour le Département de la justice (SADJAV, France).
TIM-E : Il est le créateur du modèle de l’identité temporelle (TIM-E) et des Entretiens temporels (ET) reliant le GLM/SRM avec le système de traitement d’information adaptatif (AIP) en neuropsychologie afin d’axer l’intervention sur le développement des perspectives futures des délinquants et des victimes. Il est le coordinateur de la recherche européenne « 3C2D » (Three Circles To Desistance) appliquée à la France, la Belgique et l’Italie concernant les programmes positifs de criminologie (CeSURE) en détention appliquée à la radicalisation, au terrorisme extrémiste, aux comportements violents (hommes, femmes, adultes et jeunes). 

Noémie Henrard

Contact

Noémie Henrard est psychologue et hypnothérapeute. Elle a été formée à l’Université de Liège et a ensuite suivi la formation en hypnose à l’institut Milton Erickson de Liège. De 2005 à 2017, elle a travaillé comme psychologue au sein d’une unité de soins psychiatriques pour adultes. En 2012, elle a rejoint le Groupe Antigone au sein du service d’expertise en psycho-traumatismes et psychologie légale de l’Université de Liège (Belgique). Ses principaux domaines d’activité sont la délinquance (sexuelle), les violences domestiques, les psycho-traumatismes collectifs et la gestion du changement. Ses principales activités se situent à 3 niveaux : 1/ pratiques cliniques via des interventions individuelles, conjugales, familiales, groupales et/ou institutionnelles, 2/ formatrice auprès de professionnels impliqués dans les processus de réhabilitation socio-psychologique, 3/ recherche scientifique : développement du Good Lives Model, traduction ou création  d’outils d’intervention ou d’évaluation, rédaction d’articles ou de parties d’ouvrages collectifs, participation à ou organisation de congrès internationaux, implication dans des recherches internationales.

Serge Corneille

Contact

Serge Corneille est psychologue à l’Université de Liège (Belgique)  et coordinateur du Groupe Antigone au sein du service d’expertise en psycho-traumatismes et psychologie légale. Il a été formé à l’Université de Liège. Avant de rejoindre l’équipe de l’Université de Liège en 2002, Serge Corneille a travaillé comme psychologue au sein d’un service psycho-médicosocial de consultations ambulatoires. Ses principaux domaines d’activité sont la délinquance (sexuelle), les violences domestiques, les psycho-traumatismes collectifs et la gestion du changement. Ses principales activités se situent à 3 niveaux : 1/ pratiques cliniques via des interventions individuelles, conjugales, familiales, groupales et/ou institutionnelles, 2/ formateur auprès de professionnels impliqués dans les processus de réhabilitation socio-psychologique, 3/ recherche scientifique : développement du Good Lives Model, traduction ou création  d’outils d’intervention ou d’évaluation, rédaction d’articles ou de parties d’ouvrages collectifs, participation à ou organisation de congrès internationaux, implication dans des recherches internationales.

Francesca Garbarino

Contact

Francesca Garbarino est criminologue clinicienne. Elle a travaillé comme avocate ; elle s’est spécialisée en criminologie à l’Université de Milan et a suivi la formation en pratiques de médiation au CMFM à Paris. 
Depuis 1995, elle travaille en prison comme criminologue. En 1995, elle a fondé Centro Italiano di Promozione alla Mediazione, association qui a introduit des pratiques de justice réparatrice et de traitement criminologique pour les délinquants en Italie. 
Ses principaux domaines d’activité sont le traitement criminologique des délinquants sexuels et la violence conjugale; elle est formatrice auprès de professionnels impliqués dans les processus de réadaptation socio-psychologique. Elle écrit des articles, participe en tant que conférencière à des congrès et prépare des projets sociaux dans ces domaines d’activité spécifiques. Elle était juge de paix et est maintenant juge honoraire au Tribunal pour mineurs de Milan. 

Maritsa Cantaluppi

Contact

Maritsa Cantaluppi est psychologue et psychothérapeute. Elle a été formée à l’Université Catholique de Milan puis a suivi l’école de spécialisation en Psychothérapie Focale Intégrée, ISERDIP-Milan et un Master en Formation Psychodiagnostique.
De 2007 à aujourd’hui, elle a travaillé comme psychologue pour le CIPM au Service de la Municipalité de Milan « Center for Social and Criminal Mediation », dans l’UTI « Intensifd Treatment Unit for Sexual Offenders » de la prison de Milan Bollate, et dans divers projets de justice réparatrice. De 2011 à 2017, elle a travaillé comme psychologue et psychothérapeute pour l’hôpital A.O. Guido Salvini di Garbagnate de Milan, dans l’unité complexe de psychologie clinique et le département de psychiatrie territoriale.
Ses principaux domaines d’activité sont la délinquance sexuelle, la violence familiale, les psychotraumatismes et la victimisation. Sa pratique clinique comprend des interventions individuelles, conjugales et de groupe, et elle est formatrice auprès de professionnels impliqués dans les processus de réadaptation sociopsychologique et criminologique.