Resultats

Intérêts du programme CéSURE

Les résultats de la recherche européenne ont porté sur quatre dimensions de la mise en œuvre : que nous conceptualisons comme des comportements des animateurs de programmes (fidélité, qualité de la prestation et adaptation) et des comportements des participants (réceptivité) et présenter les données probantes à l’appui de ces prédicteurs des résultats du programme (Berkel, et al. 2011).

A propos de la qualité du programme, des sentiments des professionnels et de l’appropriation du programme : Retour positif.

(Études quantitatives et qualitatives : pour le début et le suivi des programmes de contrôle et expérimentaux.)

  • Les professionnels formés affichent des retours positifs sur le programme, avec une bonne appropriation des matériaux et l’intégration dans leur pratique et la définition de leur profession. Les supervisions sont régulières et selon les pays sont en accord avec les besoins des professionnels.

  • Les délinquants ont constaté que le programme apporte beaucoup aux gens, les détenus demandent de poursuivre le programme, avec une alliance particulièrement bonne avec les professionnels. Ce public est généralement difficile à gérer. Le programme facilite ainsi l’intervention.

A propos des impacts sur les participants : Le programme a permis aux participants.

(Études quantitatives et qualitatives : avec analyses différentielles des effets sur les participants des programmes témoins et expérimentaux, avant et après les expériences).

  • Une réduction du besoin excessif d’appartenir à un groupe et de réduire leurs sentiments négatifs sur les actions politiques ;
  • Une réduction de l’impact négatif des besoins des participants sur leur vie ;
  • Les participants sont moins déprimés, moins tristes, moins traversés par des moments de colère et qu’ils revivent moins d’événements négatifs du passé ;
  • Les participants éprouveraient moins de sentiment d’injustice, moins de sentiment d’être mal compris, isolés et dissipés ;
  • Les participants considéreraient maintenant davantage que l’avenir dépend d’eux-mêmes et qu’ils ont donc un pouvoir sur celui-ci ;
  • Mieux identifier leurs besoins (participations) et mieux réguler leur plan de vie et leurs facteurs de protection/risque. »